DPI vs PGS - Quelle est la différence?

Lorsque la question du diagnostic génétique surgit, les patients se posent toujours de nombreuses questions sur ce que c'est, quel algorithme est utilisé pour cette procédure et quelles informations peuvent être obtenues en conséquence. Dans cet article, nous aimerions vous fournir des informations complètes sur les types de tests génétiques et pourquoi ils sont effectués.

Quelle est la différence entre DPI et PGS?

Il convient de noter que le PGS et le DPI sont disponibles pour tous les patients qui suivent des programmes de FIV. Même si ces deux valeurs semblent identiques, dans le monde de la médecine de la reproduction, elles sont très différentes. Ce que ces deux types de tests ont en commun, c'est qu'ils permettent de tester les embryons au stade blastocyste et d'identifier d'éventuelles anomalies chromosomiques. Ce type de test nous permet de savoir si l'embryon est génétiquement sain, réduit le risque de grossesse négative et augmente vos chances de réaliser le rêve de devenir parent. Ci-dessous, nous vous fournissons des informations plus détaillées sur ces deux types de tests.

Qu'est-ce que le DPI?

Diagnostic génétique préimplantatoire (DPI) - Ce type de test est réalisé avant le transfert des embryons vers l'utérus, même au stade de leur culture. DPI - est un type de dépistage génétique qui détecte la présence de gènes pour des maladies spécifiques. Habituellement, ce test est recommandé par les médecins lorsque des patients (futurs parents) ont détecté des anomalies dans leur plan génétique (ou dans leur famille).

Ce test génétique pour les non-PGS vous permet de vérifier l'embryon pour un gène spécifique. Au total, l'embryon possède plus de 4 000 gènes uniques qui peuvent être testés. Nous pouvons identifier un certain nombre de maladies les plus courantes: la fibrose kystique, la maladie de Huntington, l’hémophilie de Tay Sach, le syndrome de Marfan, la dystrophie musculaire, l’atrophie musculaire spinale, la bêta-thalassémie, la drépanocytose. Les tests aident également à identifier les problèmes génétiques possibles avec le sexe mixte de l'embryon. Aussi, ce test permet d'équilibrer la famille.

Qu'est-ce que le PGS?

Dépistage génétique préimplantatoire (PGS) - Ce dépistage n’est effectué au même moment que le test DPI en conséquence, au jour 5 ou 6 de la culture des embryons, leur biopsie est réalisée et cet échantillon est envoyé à un laboratoire spécial. Le temps d'attente pour le résultat est d'environ deux semaines.

La fonction principale de ce test génétique est d'analyser les 46 chromosomes. En conséquence, le résultat de l'étude sera informé si l'embryon est aneuploïde ou euploïde (recommandé ou non pour l'implantation dans l'utérus). L'aneuploïdie peut provoquer une fausse couche, un échec d'implantation ou des troubles chromosomiques comme le syndrome de Turner ou le syndrome de Down. L'embryon avec des chromosomes normaux est très important pour une implantation et un développement normaux. PGS ne teste pas une maladie spécifique. Le syndrome de Down est causé par la présence d'un chromosome 21 supplémentaire et le dépistage génétique préimplantatoire peut le déterminer.

Ce test est généralement recommandé pour les patients qui suivent des programmes d'insémination après l'âge de 35 ans. Car à partir de ce moment, le risque d'éventuelles anomalies génétiques de l'embryon est assez élevé. Il vous permet également de connaître le sexe de l’embryon pour l’équilibre familial.

DPI ou PGS - lequel vous convient le mieux?

Quels tests choisir pour vous-même et en avez-vous besoin? Il vaut la peine de consulter votre médecin à ce sujet.Il convient également de noter que tous les couples qui souhaitent suivre des programmes d'insémination n'ont pas besoin de tels tests. Après la procédure, les médecins recommandent que seuls les embryons sains soient transférés pour éviter d'éventuelles maladies génétiques à l'avenir. Les médecins peuvent conseiller aux patients d'effectuer ce test pour les embryons après des tests précédents sur des parents potentiels. Il peut s'agir de caryotypage, de tests de spermatozoïdes FISH et autres ...

Les tests DPI et PGS font généralement partie d'un programme de fécondation in vitro. Bien sûr, le DPI est une étude plus complète et teste l'embryon pour un gène spécifique. Nous proposons de tels services de test d'embryons à un coût de 2 000 à 3 000 euros.

Il est également important de choisir une clinique et un laboratoire certifiés pour effectuer ce test. С'est une procédure assez gênante effectuée avec l'embryon lui-même. Nos embryologistes effectuent ces tests avec beaucoup de soin et fournissent des rapports sur les procédures effectuées.

Qu'en est-il des taux de réussite des tests DPI et PGS?

2016 2017 2018 2019 2020
Taux de grossesse clinique avec le don d’ovules et des ovocytes de donneuse fraîche. 61% 66% 63% 64% 65%
Avec le test DPI ou PGS. 81% 86% 83% 84% 85%

Parlant des statistiques de succès des programmes avec le test PGS, nous pouvons sans aucune hésitation ajouter 20-25% de succès conformément à l'implantation d'embryons dans l'utérus, ce qui se traduit par une grossesse positive. Ainsi, ces tests supplémentaires, même si vous n'avez pas de raisons essentielles à cela, peuvent considérablement augmenter vos chances de réussite d'une grossesse.

M.D., spécialiste FIV, gynécologue, expert du diagnostic échographique.

Tags

surrogacy

Programmes Et Coûts De FIV Et De GPA

  • Laissez-nous votre numéro de téléphone et nous vous rappellerons

  • Consultation médicale.En privé et gratuitement.